lundi 15 juillet 2013

Grand moment de solitude !

Quand elle m'a dit sans sourciller que si je prétendais lui passer sur le corps il faudrait d'abord que je la baise, j'ai compris que ça n'allait pas être simple tous les jours...

Posté par Eronaute à 12:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 7 juillet 2013

Je suis un peu lesbien !

A priori, je suis un hétéro convaincu !
Mais je ne me hasarderais pas à l'affirmer...
Un peu bi peut-être ? Allez savoir. Les étiquettes, moi...

Le jour où deux charmantes lesbiennes m'ont invité à les accompagner pour pimenter leur soirée, satisfaire leur curiosité  et expérimenter quelques nouveaux jeux, je me suis demandé en fait ce que j'étais ! Hétéro sans doute, mais contraint à changer de registre, à oublier quelques lois naturelles que me dicte habituellement l'érection de mon désir.

- Mais alors, leur dis-je soudainement illuminé, vous êtes aussi bisexuelles ?
- Ah que non, me répond l'une. Et jamais nous ne t'aurions invité l'une sans l'autre...
- C'est clair, dit l'autre. Un sexe d'homme pour nous, c'est une forme d'exotisme !

Va comprendre !
Mais je suis bien... le spectacle de ces deux femmes qui s'aiment, se donnent un plaisir incommunicable et s'émerveillent de l'envie qu'elles m'inspirent, m'apaise étrangement. Excité, oui, et même terriblement mais sans urgence et peu pressé de conclure. De leurs lèvres réunies elles entretiennent mon désir qui se dresse, presque incongru au milieu de leurs caresses ; elles me prennent entre elles pour mieux s'étreindre, pressent mon sexe de leurs mains qui se cherchent et attendront pour jouir, vulve contre vulve, les prémices de mon propre plaisir... Alors, leurs quatre mains tremblantes, timides et curieuses se saisissent de ma verge et doucement, sollicite son offrande accueillie par des petits cris de joie et des rires de nymphes...

Je n'étais donc ce soir là, plus tout à fait hétéro...
Avouerai-je que je me suis alors senti un peu femme ?
Oui, je crois...

Et bisexuel ? Peut-être.
Mais c'est une autre histoire... 

Posté par Eronaute à 16:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

lundi 1 juillet 2013

Indécente ?

Mais bien sûr que tu es indécente, madame !
Et jamais trop pour moi, tu le sais bien...
Allez, viens ! 

Petite indécente

Petite indécente 2

Posté par Eronaute à 02:57 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

lundi 10 juin 2013

Optimisme béat

Evoquer les femmes que j'ai connues me donne généralement une pêche d'enfer... Rêver à celles que je n'ai pas encore rencontrées témoigne d'un optimisme inébranlable.

Posté par Eronaute à 16:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 5 juin 2013

Madame X

Tentation

J'aime tes caresses.
Celles que tu te donnes...
J'aime ta main volage et tes doigts impatients
Ton coquillage d'ombre, ta fente énamourée...

Viens, Madame, viens...
J'aime ton plaisir.

Posté par Eronaute à 00:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 29 mai 2013

Lettre d'une amie...

... qui se reconnaîtra, je suppose !
(Lettre publiée sans son autorisation, mais elle adore quand je prends des initiatives)

  

Sage

"Si vous saviez comme je suis sage, ces jours-ci...

Je suis d'une sagesse incroyable.
C'est affolant quand on y pense !

A ce point, ce n'est même pas raisonnable...
Car enfin, c'est terrible mais vous le savez bien,
ô combien je ne suis pas faite pour ça !


J'ai envie de fessées et de fesser,
de cravache et de collier,
de caresses éhontées, affirmées, qui m'embarquent
et qui savent où elles vont...

Envie de m'y adonner, de m'y laisser aller, de m'y abandonner....
Envie de m'en remettre à vos mains, à votre queue, dure et douce et plantée dans ma chatte, ou dans mon cul...

Ou alors, tenir les rênes, et attacher une complice avec vous  ...  ?

Votre queue...
La sentir se réveiller sous vos doigts...
La palper sous votre pantalon, à travers le tissu...
Vous défaites les boutons, vous m'ouvrez la voie, et j'y glisse la main...
Votre gland émerge et je veux le sucer, j'en ai trop envie, je le fais...

De là, vous voyez mes fesses onduler, et pouvez les frapper, de votre main, ou d'une cravache..."

...

Posté par Eronaute à 14:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 2 avril 2013

Comment retenir un homme

Retenir un homme, c'est si facile !

Il suffit dit-on de lui faire de bons petits plats, d'user de tenues affriolantes, de lui mettre le doute dans l'esprit, de le rendre jaloux, de faire semblant d'aimer le foot, de faire semblant de le quitter, d'avoir de jolies copines, de ne pas dire trop de mal de sa mère, de le laisser croire à sa liberté, de lui laisser croire qu'il porte la culotte, ne pas faire du quotidien une habitude...

Bref, il y a mille façons de retenir un homme...

Retenir un homme

Photo : Petter Hegre

Posté par Eronaute à 07:58 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 31 mars 2013

Question de taille...

C'est bien connu : ce n'est pas la grosseur qui compte !
C'est plutôt la façon dont on se sert de ses outils...

Mais je me pose toujours des questions inutiles : alors je fais appel à vous, lecteurs !
Que préférez-vous :

  • - que j'écrive ici avec cette taille-ci...
  • - ou que j'écrive avec cette taille-là ?

Posté par Eronaute à 17:27 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

mardi 26 mars 2013

Pluriel

Tout compte fait, je me dis que je connais au moins quatre ou cinq femmes avec qui j'aurais volontiers passé ma vie ! Et poussant ma réflexion plus avant, je suis bien obligé de m'avouer que ce n'est pas successivement que j'aurais aimé les connaître, non, mais en même temps…

Mais bon… Pour la logistique, cela tient de la résolution de la quadrature du cercle !

 

Quadrature

Photo : Mikhail Nekrasov

 

Posté par Eronaute à 14:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

mardi 19 mars 2013

Hermaneutique

  • D'abord, il y avait trois espèces d'hommes et non deux comme aujourd'hui : le mâle, la femelle, et une troisième composée des deux autres... Et ces trois espèces étaient ainsi conformées parce que le mâle tenait du soleil, la femelle de la terre et l'espèce mixte de la lune qui participe de l'un et de l'autre."

Platon

 _____

 

- Eh bien non ! Je n'ai jamais vu l'Hermaphrodite endormi… Si ce n'est en photo, bien sûr…

Ça alors ! Voila que Babou, mon experte en histoire de l'art, toujours fourrée au Louvre où elle a ses entrées, fait preuve d'une lacune impardonnable. Je décide sur le champ de la combler.
- Alors allons-y… C'est au premier étage.
Tout en cheminant, Babou tient à me rassurer ! Mais si, elle connaît… Pour qui je la prends, enfin ? Copie romaine d'un original grec, personnage de la mythologie illustrant peut-être la pensée de Platon sur la fusion des corps et des âmes (tu parles, des âmes !), androgyne, obsession libidineuse, fantasme auto érotique… Conception orientale de la divinité bisexuée, mythe chaldéo-babylonien…
Elle s'anime ! Et j'aime quand elle s'anime ainsi parce qu'arrive toujours un moment où elle sort d'elle-même, dit en rougissant un peu le fond de sa pensée et cela installe un trouble délicieux entre nous…

Connaissant les lieux, je lui suggère de découvrir l'œuvre de dos, pour ainsi dire.

- C'est beaucoup mieux de la prendre par derrière, dis-je, sentencieusement…
- Oh, vous alors !

Nous y voilà. Elle se fige.

Herma 4828052148_7502c0872a_b

- … Ah, oui ! Tout de même… C'est beaucoup mieux qu'une photo. Quelle finesse, quelle harmonie, quel naturel, quelles courbes…
Elle s'approche un peu, muette. Puis :
- Mais quel cul !
- En effet, dis-je en regardant le sien parce qu'elle se penche pour mieux voir…
L'étoffe de sa jupe se tend de façon fort expressive, dessine discrètement la raie de ses fesses et me renvoie comme un écho des rotondités de l'Hermaphrodite.
- Et alors… De face ? se demande-t-elle à mi-voix…
Elle contourne précautionneusement la sculpture, lui caresse distraitement le pied gauche qui semble en suspension…
- Vous avez vu sa jambe ? A mon avis, il n'est pas complètement endormi le bel Herma… Ce mouvement astucieusement figé par le sculpteur laisse même supposer une forme d'auto-érotisme.
- Mmoui… Vous croyez ? dit-elle sans conviction. 

Herma 4084317290_9afaa3053c_z

Ce qui l'intéresse de toute évidence, c'est autre chose. Son regard se porte d'abord sur le seul sein visible du dormeur, puis sur son ventre, puis sur son sexe mâle…

- Mais… Elle… bande presque ! Enfin… "il", je veux dire. Quoique… elle n'est pas si grosse en définitive.
- Vous trouvez ? Notez que pour une sculpture antique, le fait est assez rare. Mais il existe je crois à Florence une autre copie qui vous surprendrait davantage de ce point de vue… 

Borghese_Herma Détail

Elle commence à rosir, danse d'un pied sur l'autre, me jette un regard en coulisse que je crois voir glisser furtivement plus bas que ma ceinture, retourne à sa contemplation et soudain :

- Vous auriez envie de coucher avec moi si j'avais une… si j'avais un sexe masculin ? En plus, je veux dire…
- Voilà une question qui n'est pas banale ! En plus, dites-vous ? Ce qui signifie bien que…
- Bon, ne finassez pas ! Je me demande juste si vous me porteriez le même intérêt si, étant toujours moi, avec mon caractère, ma personnalité et tout ça, j'avais une autre apparence physique…
- Oui, sans doute… Enfin… J'avoue que…
- Ah ! Vous voyez. L'amitié, l'affection, et le désir a fortiori ne sont donc pour vous qu'une affaire  d'attirance physique.
- Je ne suis pas sûr que…
- C'est désespérant. Les hommes sont tous les mêmes !
- M'enfin Babou ! Vous me faites un faux procès. Et si je vous demandais àmon tour quel effet cela vous ferait de me découvrir avec des seins et une… une… heu… un sexe de femme. "En plus" comme vous dites ?
- Eh bien… Et ils seraient comment vos seins ? Et comment… Oui, mais bon ! C'est moi qui pose les questions !

Et la voilà qui s'éloigne en ondulant exagérément des fesses et en claquant ses talons sur les dalles.

Posté par Eronaute à 07:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,