jeudi 14 janvier 2016

Femmes...

miss_a_1


Souples ajoncs dansant au bord de la rivière

Églantiers le long du chemin

Roses en soliflores ou bouquets enivrants,

Sourires mutins ou graves

Sur solo de sax déchirant, porcelaine de sexe

En pavanes innocentes

Rigodons endiablés, branles indécents

Femmes…

De vos farouches pudeurs et de vos impudeurs libertines

De vos contradictions…

Vous accompagnez ma vie.

Vous, Justine, Delphine, Miriane, Agnès, Louise, Sophie…

Posté par Eronaute à 15:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 13 novembre 2013

Flamme vive

Vive flamme

Te souviens-tu ?

Etoile blonde au creux de l'hiver sombre
Flamme vive où je brûlais

Te souviens-tu ?

Je buvais tes vingt ans
Tu dévorais ma vie

Toi ma plus jeune aimée
Moi ton plus vieil amant !


Dis, te souviens-tu ?

Posté par Eronaute à 08:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 27 octobre 2013

Double jeu

Deux ou trois jours après cet épisode charmant dans la salle de bain de Estelle S***, j'ai reçu de mon hôtesse cet étrange petit mot que je lis et relis avec une perplexité grandissante...

    Cher ami,

  • L'évocation de cette rencontre inattendue dans ma salle de bain l'autre matin s'inscrit en images bien troublantes dans ma mémoire... Je vous prie cependant avec insistance, dans le cas où vous vous en souviendriez encore vous aussi, de bien vouloir ne jamais rien en dire, surtout pas à moi ! Comprenez que celle que vous avez vue ce jour là est une autre Estelle que je ne souhaite pas connaître. A n'en pas douter, c'est une dévergondée : elle rêve j'en suis sûre, que vous la conduisiez sur les chemins brûlants de la luxure et même qu'à l'occasion, vous la preniez par surprise. Quant à moi, je vous supplie de ne pas m'en parler et de ne faire devant moi aucune allusion au commerce inavouable que vous pourriez entretenir avec cette gourgandine. Dans ces conditions, mon très cher ami, soyez assuré que j'aurai toujours un immense plaisir à vous rencontrer et à cultiver notre amitié...

Bien à vous, Estelle S.

Posté par Eronaute à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 5 juin 2013

Madame X

Tentation

J'aime tes caresses.
Celles que tu te donnes...
J'aime ta main volage et tes doigts impatients
Ton coquillage d'ombre, ta fente énamourée...

Viens, Madame, viens...
J'aime ton plaisir.

Posté par Eronaute à 00:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 29 mai 2013

Lettre d'une amie...

... qui se reconnaîtra, je suppose !
(Lettre publiée sans son autorisation, mais elle adore quand je prends des initiatives)

  

Sage

"Si vous saviez comme je suis sage, ces jours-ci...

Je suis d'une sagesse incroyable.
C'est affolant quand on y pense !

A ce point, ce n'est même pas raisonnable...
Car enfin, c'est terrible mais vous le savez bien,
ô combien je ne suis pas faite pour ça !


J'ai envie de fessées et de fesser,
de cravache et de collier,
de caresses éhontées, affirmées, qui m'embarquent
et qui savent où elles vont...

Envie de m'y adonner, de m'y laisser aller, de m'y abandonner....
Envie de m'en remettre à vos mains, à votre queue, dure et douce et plantée dans ma chatte, ou dans mon cul...

Ou alors, tenir les rênes, et attacher une complice avec vous  ...  ?

Votre queue...
La sentir se réveiller sous vos doigts...
La palper sous votre pantalon, à travers le tissu...
Vous défaites les boutons, vous m'ouvrez la voie, et j'y glisse la main...
Votre gland émerge et je veux le sucer, j'en ai trop envie, je le fais...

De là, vous voyez mes fesses onduler, et pouvez les frapper, de votre main, ou d'une cravache..."

...

Posté par Eronaute à 14:37 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 1 mars 2011

Le guetteur immobile

Tu sais quoi ?
C'est lorsque tu somnoles un peu, lorsque tu dérives entre deux eaux, paupières closes, échouée sur les draps froissés comme un esquif sur la grève après la tempête, lorsque ton plaisir étonné se surprend à vibrer d'impatiences nouvelles... que j'aime délicatement me glisser entre tes cuisses et guetter ton désir qui revient...

Posté par Eronaute à 16:13 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 29 septembre 2010

Lettre à une inconnue...

DesirChère Inconnue,

Mais oui, bien sûr... Je sais !
Depuis le temps qu'on ne se connaît pas vous et moi ! Comment pourrait-il en être autrement, dites-moi ? Je sais bien que cela vous arrive...

C'est d'abord comme une idée. Oh ! Une simple idée... Quelque chose qui se passe dans la tête... Fugitivement. Puis qui revient. Avec bientôt des images désordonnées qui vous envahissent, vous investissent et vous ravissent. Une avalanche d'images qui cascadent, rebondissent, vous inondent et vous laissent interdite de désir, le souffle court...

C'est cela ?

C'est une sensation au creux du ventre, un chatouillis chaud qui s'épanouit, navigue de votre sexe à vos reins, remonte jusqu'à vos seins, vous serre la gorge, assèche votre bouche et humidifie vos lèvres...

N'est-ce pas ?

C'est un débordement, un comble d'envies qui se bousculent, un trop plein d'on ne sait quoi, un trop vide d'autre chose. Je sais que cela vous arrive. Cela m'arrive aussi : un désir brut de décoffrage, sans objet précis. Solitaire, solaire, impérieux, lumineux, magnifique.
Le degré zéro du désir...

Une indéfinissable et irrépressible envie...
Une envie de baiser...

Non ?

Posté par Eronaute à 08:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 14 juin 2010

Hors cadre

Alors, ça y est ?
Tu te décides à sortir de toi ?
Tu veux bien te lâcher un peu et ne plus jouer seulement le rôle qu'on attend de toi ? Ou que tu t'es donné toi-même, sans savoir, ou parce c'est comme ça... Et tu te sens comment, là ? Maintenant que tu es dans la lumière, que je te regarde, que tu es toute nue ? Non, non... Je ne parle pas seulement de tes vêtements que tu fais glisser si facilement, ni de la culotte que tu oublies de mettre... Je parle de tes yeux qui brillent, de ton désir que tu exprimes, de tes coups de folie... Et tout ça, là, tu sais bien...

Tu sors du cadre ? Allez, viens... viens...

Viens plus loin...

cadre

Posté par Eronaute à 18:39 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 30 mars 2010

N'est-ce point charmant ?

J'en connais au moins deux dont l'imagination va être fortement sollicitée à la vue de cette image. Oui, on peut éventuellement jouer au ping-pong dans cette tenue...

Pour Elodie et Coco

Posté par Eronaute à 19:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 8 juillet 2009

Frémissements vibratoires

Si j'étais parfum...
Je serais le vôtre ! Vous voulez bien ?
Dites... Vous voulez ?

ParfumsVous m'imaginez ? Voletant comme ça, l'air de rien, invisible et léger tout autour de vous ? Au  moindre mouvement de votre part, je libère quelques douceurs, je vous enveloppe, vous couvre, m'échauffe et m'exhale...

Je suis... vous !
Et je vous suis, comme un petit nuage sensuel prêt à fondre sur vous au premier battement de cil, à la première émotion... A vous recouvrir de moi pour vous rendre plus désirable encore... Je m'étale, m'insinue, me faufile...
Rien de vous ne me serait plus étranger !

"Ah, mais que portez-vous, vous diraient vos amies ? Quelle intime senteur... "
Et vous toute rougissante, de répondre en baissant les yeux :
"Oh ! Trois fois rien, juste un peu de G... Je ne le quitte plus..."

Posté par Eronaute à 16:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :