mardi 15 novembre 2016

Caprices...

 

Exposition

Deux fois par semaine...
Le mardi et le vendredi, elle sonne chez moi à quinze heures précises.
Elle entre, se déshabille et s'installe nue ici ou là, dans des postures improbables...

Je la regarde,
lui fait la lecture de textes érotiques puis m'interrompt pour la regarder encore.
Avec une lenteur infinie, elle prend de nouvelles poses, toujours plus indécentes...

Je la regarde.
Elle se laisse aller doucement dans un plaisir irrépressible
et j'observe avec délice les frémissements silencieux qui la submergent...

Cela dure depuis quelque temps déjà et je n'ai guère l'intention de mettre fin à ce manège qui tient, autant pour elle que pour moi je crois, du rituel. Pas de contacts, ou si peu et accessoirement : juste l'observation du désir et du plaisir qui naissent et s'exacerbent...

Non, décidément je n'ai pas l'intention de mettre un terme à tout cela...

 

 

Posté par Eronaute à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]